Le Clos Saint Marc et le couvert

Dernière mise à jour : 11/05/2011 à 13:15

3

Le Clos Saint Marc doit son nom à une ancienne chapelle où s’étaient installés les Cordeliers de l’ordre franciscain en 1228, avant leur transfert en 1255 à l’église St Clément.

Proche de l’Aubette, cette chapelle, incendiée vers 1342, réédifiée en 1435, sera définitivement détruite en 1835. Tout autour s’était édifié un quartier, où d’innombrables ruelles s’enchevêtraient. La place était autrefois divisée en deux : le clos Saint Marc, où Grand Clos, à l’ouest, et le Petit Clos à l’est, utilisé comme parvis à la chapelle. Le Clos Saint Marc faisait partie du fief des seigneurs du Tot qui pouvaient y faire tenir un marché. Pendant la Révolution, son nom fut changé en Clos Marc, puis Clos des Volontaires. Eugène Noël dans son livre «Rouen, Rouennais, Rouenneries » brosse le tableau dans un langage savoureux : «Au fil du temps, le Clos était devenu un méli-mélo d’allées noires et tortueuses conduisant à des escaliers, à des escabeaux, à des chambres sans toit et tout cela communiquant de l’un à l’autre par d’ignobles percées… On vivait là de père en fils dans une communauté, dans une promiscuité sans nom».

Une tradition maintenue

En 1832, le Conseil Municipal, présidé par Henry Barbet, décide la création d’une place à l’emplacement du Grand et du Petit Clos Saint Marc. Dès 1837, le marché s’installe sur la place, alors arborée et agrémentée de fontaines, avant que ne soient construites les hallettes en 1846. Une de ces dernières, métalliques depuis 1885, sera incendiée en 1920 tandis que la dernière guerre mondiale aura raison définitivement de l’un des bâtiments. L’ensemble restant sera démonté en 1963 pour l’édification de la salle omnisports Lionel Terray, inaugurée en 1968.

Un mur de béton d’une architecture très quelconque coupait alors la belle perspective que l’on avait autrefois entre les quais et la place Saint Vivien. A la même époque était percée la rue Robert Schuman, entraînant la démolition des établissements «Meubles Froger», enseigne de la place depuis 1896. Le Clos Saint Marc est devenu l’un des pôles d’animation commerciale de la ville, surtout le dimanche matin, à l’heure où les Rouennais viennent faire leur marché. Il l’a été aussi lors des évènements de mai 68 lorsque 20 000 manifestants s’y étaient rassemblés le 13, rappelant les affluences de 1936.

De notre correspondant Daniel CAILLET

Marché du clos St Marc, les mardi, vendredi, et samedi, de 6h à 18h, et l e dimanche, de 6h à 13h30. Vous y trouverez de l’alimentaire, des fleurs, de la brocante, produits divers.