ILS ONT TOURNÉ A ROUEN

Dernière mise à jour : 21/02/2011 à 20:31

Jean-Pierre Bacri : Le goût des autres, 2000 Jean-Paul Belmondo : Le Cerveau, 1968; L’inconnu dans la maison Bourvil : Le Cerveau, 1968 Jean Carmet : Les mystères de Paris, 1962 Claude Chabrol : Madame Bovary, 1991 Gérard Depardieu : Les valseuses, 1973; Un pont entre deux rives, 1999 Patrick Dewaere : Les valseuses, 1973; Adieu poulet, 1975 Walt Disney : La coccinelle à Monte-Carlo, 1976 Fernandel : Cet imbécile de Rimaldi, 1961 Jean Gabin : La bête humaine, et Quai des brumes, 1938; Sous le signe du taureau, 1968 Annie Girardot : Mourir d’aimer, 1970 Robert Hossein : Jeunesse des rues pardonnez nos offenses, 1954 André Hunebelle : Les mystères de Paris, 1962 Claude Lelouch : Un autre homme, une autre femme, 1977 Jean Marais : Les mystères de Paris, 1962 Eddy Mitchell : A mort l’arbitre, 1983 Jean-Pierre Mocky : A mort l’arbitre, 1983 Jeanne Moreau : Jules et Jim, 1961; Les valseuses, 1973 Serge Pénard : Le corbillard de Jules, 1981; Le fils du père, 1985 Jean-Marie Poiré : Retour en force, 1979 Jean Renoir : Madame Bovary, 1933 Jacques Rivette : Jeanne la Pucelle, 1994 Michel Serrault : A mort l’arbitre, 1984 Coline Serreau : Saint- Jacques… La Mecque, 2005 François Truffaut : Jules et Jim, 1961 Lino Ventura : Adieu Poulet, 1975 Plusieurs festivals ont lieu à Rouen : Regard sur le cinéma nordique (Janvier 2012); Courtivore (mai-juin); Cinéma nordique (dernière édition en 2010); Cinéma coréen. >



Pas de longs métrages programmés à Rouen. Des villes comme Le Havre semblent avoir plus la côte. « Il n’y a pas de facilité de la part d’une ville ou d’une autre, c’est plus une question d’ambiance que la ville dégage par rapport au scénario. La première préoccupation c’est la cohérence du décor par rapport à l’écriture du projet. Esthétiquement, les années 50/60 sont à la mode », explique Nùria Rodriguez, responsable cinéma/audivisuel du Pôle image. Néanmoins, les courts métrages sont nombreux à être tournés. Rien que pour l’année dernière : Meilleur ami de l’homme, Acclimatation, Ouature, Sortie de route, Porteur d’hommes… ou des téléfilms comme Quatre garçons dans la nuit. Cela permet au Pôle image d’apporter son soutien : aide financière, accueil des tournages et soutien aux professionnels de la région. MODE ET DÉCORS Jean-Pierre Bacri Jean-Paul Belmondo Gérard

  1. thierry
    27 février 2013 16:39
    j ai assisté au tournage des valseuses enfin la partie sur grand quevilly. une scène fut tourner rue de la mare juste devant ma porte ,mais ce passage n a pas été retenu .il ont gardé celle tourné plus tard ou a été construit quelques années plus tard le centre routier.